Vendredi 25 octobre, S.E Mr Christophe Farnaud, Ambassadeur de France en Afrique du Sud, a donné le coup d’envoi de la seconde édition du Digital Lab Africa au DISCOP Johannesburg.
L’appel à projets Digital Lab Africa est maintenant ouvert jusqu’au 25 février 2018.

171025_DISCOP1_dp-17

S.E Mr Christophe Farnaud, Ambassadeur de France en Afrique du Sud (c) Daylin Paul

« Digital Lab Africa est un pari. C’est un pari sur les projets numériques en Afrique et sur les jeunes talents africains », déclare S.E Mr Farnaud. Il a remercié les partenaires du DLA#2 présents à la conférence tels que Olivier Laouchez, directeur du groupe TRACE, Christophe Thoral, directeur de Lagardère Studios, ainsi que les nouveaux partenaires sud-africains comme Triggerfish Animation Studio et African Animation Network.

Cette année, chacun des projets sélectionnés seront accompagnés à la fois par des mentors français et africains, afin qu’ils puissent bénéficier « de l’expertise de deux écosystèmes différents », indique Erika Denis, Attachée Audiovisuelle Régionale (Ambassade de France / Institut Français d’Afrique du Sud).

 » Ce que nous essayons d’accomplir, c’est de créer un vrai écosystème et de permettre à ces projets d’avoir une forte visibilité internationale – pas seulement sur le marché français », ajoute Erika Denis.

Patrick Zuchowicki, directeur du DISCOP et partenaire du Digital Lab Africa, souligne quant à lui cette « grande initiative promise à un grand avenir », et rappelle « il y a de l’espoir, du talent et de la créativité sur le continent Africain, malgré les difficultés des industries créatives ».

Deux projets gagnants incubés du DLA#1 ont été présentés au DISCOP: Area Daddy d’Ayodele Elegba était représenté par son producteur Alexandre Rideau, de Keewu Production (Lagardère Studios). Il a décrit Area Daddy comme « les Simpsons africains », montrant « les luttes intergénérationnelles au sein d’une famille ». Alexandre revint sur la période de résidence d’Ayodele en France, où celui-ci rencontra de nombreux partenaires clefs dans l’industrie des médias et de la télévision, tels que TV5, Gulli et Canal +.  Le duo fut également invité au festival international d’animation d’Annecy pour présenter leur projet de web série animée.

John DeVries et Greg Kriek, gagnants DLA#1 de la catégorie Transmédia pour leur web série Reborn: The Triptych, sont revenus sur ce que le soutien du Digital Lab Africa avait signifié pour leur projet: « en l’espace de moins de 12 mois, ce fut un voyage incroyable pour nous ». DeVries expliqua la spécificité du projet en terme d’innovation numérique: « nous essayons de créer un degré d’interactivité qui pousse l’expérience multimédia de l’utilisateur à un niveau supérieur. L’interactivité n’est plus seulement un gadget, elle est partie intégrante de la narration ».

Regardez ici la conférence de presse complète

171025_DISCOP1_dp-43

Les gagnants de la première édition John DeVries & Greg Kriek (c) Daylin Paul

Jeudi 26 octobre, Erika Denis a présenté avec le Professeur Barry Dwolatzky le nouveau partenariat entre Digital Lab Africa et l’Université du Witwatersrand. Prenant place à Tshimologong, hub d’innovation digitale à Braamfontein, ce partenariat vise à créer un incubateur dédié aux technologies numériques pour étudiants, start-up et jeunes entrepreneurs. « Johannesbourg est au coeur de notre économie, et si l’Afrique est destinée à jouer un rôle dans la quatrième révolution industrielle, alors nous, en tant qu’Africains, devons devenir les innovateurs et créateurs du contenu technologique qui sera au coeur de la révolution numérique », commente le Professeur Barry. Cet incubateur se concentrera sur trois objectifs principaux: développement de compétences, entrepreneuriat et innovation, et accélération d’entreprises.

Regardez ici la seconde conférence de presse

171026_DISCOP2_dp-9

Professeur Barry Dwolatzky (Tshimologong Digital Innovation Precinct) (c) Daylin Paul